IEJ: L’initiative pour l’emploi des jeunes

IEJ

Orienter un jeune vers le programme IEJ (initiative emploi des jeunes)

Si vous êtes âgés de moins de 26 ans, sans emploi, ne suivant ni études ni formationhabitant en Champagne-Ardenne, venez rejoindre la Mission Locale la plus proche de chez vous pour intégrer le programme « Initiative pour lʼemploi des jeunes » (IEJ). Ce programme « BOOSTER » vous propose un parcours dʼaccompagnement personnalisé et renforcé vers et dans lʼemploi, multipliant les immersions professionnelles pour une durée concentrée de 4 mois.

Ce parcours adapté à vos besoins contribue à vous apporter une solution dʼemploi, de stage, de formation ou dʼapprentissage. Un référent sʼoccupera de vous personnellement, régulièrement, en réalisant un entretien (diagnostic) à lʼentrée du dispositif puis il vous assurera un accompagnement renforcé tout au long de ces 4 mois.

Ce dispositif constitue un appui intensif à la stratégie de recherche d’emploi, mais permet également d’assurer un suivi vers et dans l’emploi dans le cadre d’une sécurisation de parcours.

Lancé en 2013 dans les régions les plus touchées par le chômage et l’inactivité des jeunes, ce projet est financé par l’Europe en grande partie. Le Fonds social européen (FSE), porteur de ce projet, vise 300 000 jeunes pour la mise en place de l’IEJ en 2018. Il est l’élément principal de la garantie européenne de la jeunesse. Cette dernière vise à proposer aux jeunes une offre de bonne qualité portant sur un emploi, un complément de formation, un apprentissage ou un stage dans les quatre mois suivant la perte de leur emploi ou leur sortie de l’enseignement formel.

L’IEJ est proposée majoritairement aux jeunes dits « NEET » (Not in Education, Employment or Training) par les missions locales. L’objectif est de « booster les compétences » pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes NEET et la rendre durable.

L’IEJ au sein des missions locales est régie par un conseiller par session. Celui-ci apporte d’abord aux jeunes un soutien à travers un accompagnement personnalisé sur quatre mois. Les groupes sont mixtes et respectent l’équité hommes/femmes.

Le conseiller IEJ apporte d’abord au jeune un soutien humain, lui permettant de mieux se connaître afin d’acquérir la bonne méthode pour améliorer ses actions.

L’IEJ permet au bénéficiaire de :

  • trouver un projet professionnel et le valider ;
  • valoriser son potentiel auprès des employeurs ;
  • effectuer des immersions en milieu professionnel ;
  • accéder à des formations qualifiantes, par l’apprentissage notamment.

L’originalité du dispositif repose sur la complémentarité des accompagnements dispensés : vers l’autonomie et l’emploi, vers l’alternance, pour le soutien et la sécurisation de l’embauche, appui à l’insertion sociale et professionnelle…

Le programme pédagogique de l’IEJ se décline comme suit :

  • deux à trois semaines de diagnostic et d’intégration : repérage des freins sociaux et professionnels, lien avec la recherche d’emploi et signature du contrat d’engagement réciproque, ainsi qu’un atelier collectif ;
  • à partir de la quatrième semaine et jusqu’au quatrième mois : accompagnement social et professionnel renforcé combinant actions individuelles et collectives.

Ces quatre mois peuvent être réduits à deux mois en cas de sortie positive ou de changement de situation. Durant cette période, un minimum de deux semaines de stages est réclamé par le dispositif afin de valider un projet sur le terrain par une mise en pratique des connaissances acquises.

A noter

Les stages en période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP) sont l’outil principal des immersions en entreprise et contribuent à la validation du projet professionnel du jeune. Seules treize régions sont éligibles en France à l’IEJ, régions dont le taux de chômage des jeunes dépasse les 25 %.

Le conseiller et le jeune constituent conjointement le livret de suivi de l’IEJ. Ce livret, propre à chaque mission locale, présente le parcours d’accompagnement en termes d’organisation et de contenu. Il dresse un bilan personnel et constitue un recueil de centres d’intérêt pour le jeune. Le parcours professionnel et de formation effectué antérieurement est un élément de base de ce livret. Le plan d’action et le tableau de bord y sont également développés.

Ce livret sert de base aux bilans intermédiaire et final, constituant des preuves des outils utilisés et des démarches réalisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *